Accueil arrow Randonner avec des ânes
Randonner avec des ânes Version imprimable Email

Lors d’une marche sur les hauts-plateaux boliviens au cours de notre voyage de huit années autour du monde, nous avions fait connaissance avec la gent des bourricots. Animal rustique se contentant de peu, sac à dos à quatre pattes doux et intelligent, il est depuis lors le compagnon de nos voyages en famille, sympathique porte-bagages qui joue pour nous à saute-montagne.

L’âne possède beaucoup de qualités, robustesse, sobriété, mais il peut aussi se montrer entêté. Dès le départ, le patron doit s’imposer, commander, sinon gare aux déboires ! Nous avons « expérimenté » des ânes boliviens, pyrénéens, roumains, poitevins et galiciens. Quelque soit leur nationalité, qui pourra jamais les empêcher de faire des âneries ? Pattes raidies, oreilles en bataille, l’animal parfois se bloque ou refuse de passer un pont. Le maître caresse, murmure des mots doux, puis flagorne, colère et maudit, tirant, poussant, jurant. Mais nous avons aussi constaté comment un âne fort rétif et peureux au départ, peut s’apprivoiser et apprendre à vaincre ses peurs pour finir randonneur de compétition !

Outre son rôle de sac à dos, l’âne est pour les enfants – et pour nous- un aimable compagnon fort sympathique. Sarah a toujours créé avec nos bourricots de tendres liens, se prenant d’amitié pour eux, les entourant de toute son affection. Ils ont reçu d’elle leur part de baisers et de caresses. Combien de fois avons-nous vu notre fille, grimpée sur un banc pour être à bonne hauteur, enlacer tendrement son doux compagnon, lui chuchotant des mots doux à l’oreille, lui caressant le museau. Et nul ne saura jamais tout ce que Sarah aura raconté à Vera ou Perrico pendant les longues heures passées sur leur dos, notre fille trônant comme une reine sur sa couverture, admirant le paysage du haut de sa monture.

L’âne impose cependant ses contraintes, notamment c’est lui qui dicte le lieu de la halte du soir, à savoir un pâturage où se restaurer. Il a besoin de brouter pendant la nuit, sinon vous aurez du mal à le faire avancer le lendemain. Ventre vide n’a pas de pattes !

Cliquez sur l'image pour ouvrir
Cliquez sur l'image pour ouvrir
Cliquez sur l'image pour ouvrir
Cliquez sur l'image pour ouvrir
Cliquez sur l'image pour ouvrir
Cliquez sur l'image pour ouvrir

 

Le livre

Identification






Mot de passe oubli ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous

Menu boutique

Nos livres Nos DVD

Lister Tous les Produits


Recherche Avance
Voir le panier
Votre panier est actuellement vide.

Newsletter






Marque-Page

 

Téléchargement

Télécharger dès maintenant